Book section Open Access

Les grammaires italiennes dans la deuxième moitié du XIXe siècle : entre théorie(s), histoire et société

Stancati, Claudia

résumé
L’auteure présente une esquisse historique des grammaires de l’italien entre le moment de l’unification nationale (1861) et le début du XXe siècle afin de vérifier la présence de différentes orientations théoriques et les liens de la recherche linguistique italienne avec les diverses écoles européennes. Les textes scientifiques montrent que l’italien présente plus d’une spécificité par rapport aux langues romanes. En effet, il est considéré comme la langue la plus proche du latin ; le nombre et le poids de ses dialectes, également pratiqués par les personnes instruites, sont remarquables ; enfin, la langue écrite et la langue littéraire sont davantage considérées que la langue parlée, cela en raison d’une division politique vieille de plusieurs siècles.
Dans un pays qui, pour la première fois de son histoire, cherche enfin à bâtir une institution scolaire nationale, tous ces nœuds théoriques influencent aussi les grammaires scolaires. Ils répondent à la nécessité sociale et politique de traduire la questione della lingua en une didactique capable d’enseigner la langue nationale à des usagers dialectophones dont la pratique langagière est souvent très éloignée de cette langue commune qui vient d’être fixée au prix de grandes discussions.

mots-clés
langue italienne, grammaires, langue écrite et parlée, dialectes, enseignement de la grammaire

abstract
The author presents a brief historical outline of the grammars of Italian between the national unification (1861) and the beginning of the twentieth century in order to ascertain the presence of different theoretical approaches and connections of Italian linguistic research with other European schools. Scientific texts show that Italian has several specific features compared with the other Romance languages: Italian is considered to be closer to Latin; dialects are numerous and their incidence is remarkable since they are spoken also by educated people; due to centuries old political division written language and literary language are more important than spoken language.
In a country, which, for the first time in its history, at long last seeks to create a national school, all these theoretical issues also enter the school textbooks. They address the social and political need to give an educational content to the questione della lingua, in order to teach the national language to dialect speakers whose language practices are often very different from the language that has just been fixed as ‘common tongue’ after lengthy debates.

keywords
Italian language, grammars, spoken and written language, dialects, didactics of grammar

Files (186.4 kB)
Name Size
HEL-Livres-1-2-Stancati-BAT.pdf
md5:a4d38f03b7e0d681b7bca1dcd5769249
186.4 kB Download
24
19
views
downloads
All versions This version
Views 2424
Downloads 1919
Data volume 3.5 MB3.5 MB
Unique views 1919
Unique downloads 1717

Share

Cite as