Journal article Open Access

Politiques de sédentarisation et conflits pastoraux dans le Djolof au Sénégal (1887-1960)

Diagne, Ndiouga

Cet article cherche, d’abord, à analyser les politiques de contrôle mises en place par l’administration coloniale française afin de pénétrer, de stabiliser et de contrôler la province du Djolof, née de la création du cercle de Louga en 1887, mais aussi de sédentariser les pasteurs nomades dont la mobilité constante échappait tout contrôle. Considérés comme des « roublards » avec une activité archaïque, les pasteurs nomades apparaissent aux yeux de l’administration coloniale française comme un peuple « arriéré » et « stagnante ». Il fallait les apporter du progrès par le biais de la « civilisation », afin qu’ils rentrent dans l’ère de la  « modernité ». Il étudie, ensuite, les politiques de restriction de la mobilité des nomades dans le but est de les sédentariser. Et enfin, il met l’accent sur la territorialisation née des réformes administratives avec comme corollaire la nature tendue et conflictuelle des relations entre deux groupes sociaux – agriculteurs et pasteurs – qui partagent le même espace.

Files (2.8 MB)
Name Size
3. ADILAAKU-2022-2(2)_DIAGNE.pdf
md5:ae5b52f56e1a483437c6336ad87e59d6
2.8 MB Download
32
22
views
downloads
Views 32
Downloads 22
Data volume 61.5 MB
Unique views 30
Unique downloads 17

Share

Cite as