Journal article Open Access

Traduction et créativité langagière dans la littérature orale eton. Une lecture plurielle de l'épopée Nnomo Ngah'Wono dans ses versions originale et traduite

Atouga, Jean Pierre

La constitution de la littérature orale africaine en domaine d’étude à part entière a bénéficié de l’apport de la linguistique et de la traductologie. Si les sciences du langage ont rendu possible la transcription et l’analyse totale des textes oraux, la science de la traduction, elle, a contribué au transfert du sens d’une langue à l’autre. Dans cette opération, le traducteur ou la traductrice reste confronté·e aux défis de la restitution des culturèmes et des non-dits. Aussi l’exercice soulève-t-il la question de l’apport de la traduction dans le champ d’études de la littérature orale. Comment le traducteur ou la traductrice déblaye-t-il/elle les arcanes et dénoue-t-il/elle l’enchevêtrement des poétiques orales africaines? L’analyse des stratégies déployées par ce médiateur linguistique amène à observer que la réussite de cette entreprise passe par une créativité langagière. Ici, la pertinence de la skoposthéorie et de la théorie interprétative est mise en évidence.

Files (701.7 kB)
Name Size
6. TAFSIRI-2021-1(1)_ATOUGA.pdf
md5:59517410deb3769e9db3b895e272b1ee
701.7 kB Download
27
22
views
downloads
Views 27
Downloads 22
Data volume 15.4 MB
Unique views 25
Unique downloads 19

Share

Cite as