Journal article Open Access

Diderot et l'idée d'inquiétude naturelle

Fauvergue, Claire

La lecture diderotienne de l'optimisme leibnizien, selon laquelle l'optimum reviendrait au nécessaire ou au plus déterminé, n'est pas étrangère à l'idée de concilier la nécessité morale et la nécessité physique ou physiologique. C'est dans cette perspective que Diderot définit un principe d'action inhérent à l'individualité et pose le problème de la norme que celle-ci devrait représenter et qu'elle représenterait effectivement si l'homme n'était pas devenu insensible en se civilisant, ou s'il n'avait pas perdu cette inquiétude naturelle qui le déterminait au meilleur lorsqu'elle était encore automate. Mais les mœurs d'un état de nature hypothétique représentent un idéal philosophique et ne sont acceptables au regard de la société que sublimées. Il revient à la poétique et au savoir qu'elle représente de résoudre les contradictions de l'homme civilisé en matière de mœurs comme de goût, contradictions conséquentes à l'oubli de l'inquiétude naturelle.

Files (319.0 kB)
Name Size
diderot-et-lidee-dinquietude-naturelle.pdf
md5:7d3ab31c533a3380e3133bca95d7f735
319.0 kB Download
14
9
views
downloads
Views 14
Downloads 9
Data volume 2.9 MB
Unique views 14
Unique downloads 9

Share

Cite as