Thesis Open Access

Numérique et régime français des savoirs en~action : l'open en sciences. Le cas de la consultation République numérique (2015)

Gruson-Daniel Célya


JSON-LD (schema.org) Export

{
  "inLanguage": {
    "alternateName": "fra", 
    "@type": "Language", 
    "name": "French"
  }, 
  "description": "<p>Cette recherche prend la forme d&rsquo;une enqu&ecirc;te au sein des milieux de production des savoirs fran&ccedil;ais contemporains et vise &agrave; comprendre les diff&eacute;rentes significations du terme <em>open </em>en sciences. J&rsquo;ai consid&eacute;r&eacute; le qualificatif <em>open</em> comme une formule. L&rsquo;analyse de ses traductions en fran&ccedil;ais (ouvert, libre, gratuit), tout autant que des noms qui lui sont associ&eacute;s (<em>science</em>, <em>data</em>, <em>access</em>), constitue le fil directeur de mon &eacute;tude. Cette enqu&ecirc;te, qui a d&eacute;but&eacute; en 2013, s&rsquo;est surtout centr&eacute;e sur un &eacute;v&egrave;nement particulier, la consultation sur le projet de loi pour une R&eacute;publique num&eacute;rique (septembre-octobre 2015), en particulier l&rsquo;article 9 sur &laquo;&nbsp;le libre acc&egrave;s aux publications scientifiques de la recherche publique&nbsp;&raquo;. Cette consultation en ligne a donn&eacute; une envergure nationale et publique aux probl&eacute;matiques d&rsquo;acc&egrave;s aux savoirs. En tant qu&rsquo;&eacute;preuve de r&eacute;alit&eacute; &laquo;&nbsp;&eacute;quip&eacute;e&nbsp;&raquo; d&rsquo;un dispositif num&eacute;rique participatif, elle a &eacute;t&eacute; l&rsquo;occasion d&rsquo;observer presque &laquo;&nbsp;en direct&nbsp;&raquo; la d&eacute;fense de diff&eacute;rentes conceptions de &laquo;&nbsp;ce que devrait &ecirc;tre&nbsp;&raquo; le r&eacute;gime contemporain des savoirs en France.</p>\n\n<p>M&rsquo;inscrivant dans une d&eacute;marche par th&eacute;orisation ancr&eacute;e, j&rsquo;ai constitu&eacute; progressivement, &agrave; propos de ce moment particulier de cristallisation des d&eacute;bats sur l&rsquo;<em>open</em> en sciences, un corpus de documents refl&eacute;tant le d&eacute;ploiement des &eacute;changes sur des espaces/dispositifs num&eacute;riques distincts&nbsp;: site web de la consultation, blogs scientifiques, revues acad&eacute;miques, m&eacute;dias &laquo;&nbsp;grand public&nbsp;&raquo;, rapports. Les mouvements it&eacute;ratifs de cette enqu&ecirc;te, alliant m&eacute;thodes num&eacute;riques (r&eacute;alisation d&rsquo;une cartographie de similarit&eacute; des votes) et analyse qualitative du corpus, tout autant que les concepts th&eacute;oriques mobilis&eacute;s &agrave; la crois&eacute;e entre sciences de l&rsquo;information et de la communication et sociologie pragmatique de la critique, ont donn&eacute; lieu &agrave; une mod&eacute;lisation.</p>\n\n<p>Cette derni&egrave;re expose les perspectives argumentatives et les strat&eacute;gies dans l&rsquo;&eacute;preuve mises en &oelig;uvre par diverses parties prenantes pour faire valoir leurs conceptions. Elle montre qu&rsquo;elles sont sous-tendues par des logiques que j&rsquo;ai rattach&eacute;es &agrave; des esprits successifs du r&eacute;gime fran&ccedil;ais des savoirs. Par la suite, en passant de la mod&eacute;lisation &agrave; une th&eacute;orisation transposable &agrave; d&rsquo;autres terrains de recherche, je montre comment, derri&egrave;re les discours sur l&rsquo;<em>open</em>, la distinction entre deux logiques (technoindustrielle ou processuelle) peut &ecirc;tre pertinente pour analyser les reconfigurations actuelles d&rsquo;autres agencements soci&eacute;taux. Les strat&eacute;gies dans l&rsquo;&eacute;preuve employ&eacute;es lors de la consultation illustrent dans ce sens la coexistence de deux conceptions &laquo;&nbsp;num&eacute;riques&nbsp;&raquo; de la d&eacute;mocratie (repr&eacute;sentative &eacute;tendue ou contributive), pr&eacute;sentes dans le <em>design</em> m&ecirc;me de la plateforme consultative.</p>\n\n<p>Dans la derni&egrave;re partie, je propose d&rsquo;expliquer les dynamiques de reconfiguration d&rsquo;un esprit et d&rsquo;un agencement soci&eacute;tal dans une interpr&eacute;tation &eacute;nactive en consid&eacute;rant les couplages permanents entre cognition, actions m&eacute;di&eacute;es par les technologies et environnement sociotechnique. L&rsquo;exp&eacute;rience m&ecirc;me du doctorat narr&eacute;e tout au long de ce r&eacute;cit constitue aussi l&rsquo;exemple d&rsquo;un processus d&rsquo;&eacute;naction sur mes propres conceptions de l&rsquo;<em>open</em>. En ce sens, elle ouvre une piste de r&eacute;flexion sur la nature situ&eacute;e et incarn&eacute;e de toute production de savoirs, qui n&#39;&eacute;chappe pas aux limites tout autant qu&rsquo;aux potentialit&eacute;s de la m&eacute;tacognition. &nbsp;</p>\n\n<p>&nbsp;</p>", 
  "license": "https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/legalcode", 
  "creator": [
    {
      "@type": "Person", 
      "name": "Gruson-Daniel C\u00e9lya"
    }
  ], 
  "headline": "Num\u00e9rique et r\u00e9gime fran\u00e7ais des savoirs en~action : l'open en sciences.  Le cas de la consultation R\u00e9publique num\u00e9rique (2015)", 
  "image": "https://zenodo.org/static/img/logos/zenodo-gradient-round.svg", 
  "datePublished": "2018-11-19", 
  "url": "https://zenodo.org/record/1491292", 
  "keywords": [
    "open", 
    "num\u00e9rique", 
    "r\u00e9gime des savoirs", 
    "d\u00e9mocratie", 
    "\u00e9naction", 
    "debate", 
    "digital technologies"
  ], 
  "@context": "https://schema.org/", 
  "identifier": "https://doi.org/10.5281/zenodo.1491292", 
  "@id": "https://doi.org/10.5281/zenodo.1491292", 
  "@type": "ScholarlyArticle", 
  "name": "Num\u00e9rique et r\u00e9gime fran\u00e7ais des savoirs en~action : l'open en sciences.  Le cas de la consultation R\u00e9publique num\u00e9rique (2015)"
}
2,107
1,047
views
downloads
All versions This version
Views 2,1072,113
Downloads 1,0471,047
Data volume 18.0 GB18.0 GB
Unique views 1,7611,766
Unique downloads 918918

Share

Cite as