Journal article Open Access

Recensione di K. Ansell-Pearson, Bergson, Thinking Beyond the Human Condition (Bloomsbury Academic 2018)

Mélanie Weill

Vladémir Jankelevitch, un des plus grands lecteurs de Bergson, disait qu’il faut lire ce philosophe du temps dans l’ordre, en commençant par le commencement. C’est ce qui est fait dans Bergson: Thinking Beyond the Human Condition qui vient d’être publié aux éditions Bloomsburry par Keith Ansell-Pearson, professeur à Warwick spécialiste de Bergson, Deleuze et Nietzsche. Ansell-Pearson reproduit dans sa chronologie le déploiement de la pensée du philosophe, à partir de son tout début, remontant antérieurement même à la publication de sa première grande œuvre (l’Essai sur les données immédiates de la conscience (1889) à un texte généralement méconnu, sur Lucrèce, écrit et publié en France en 1884, et dans le monde anglophone en 1959 sous le titre Philosophy of Poetry: The Genius of Lucrecius.

Files (53.6 kB)
Name Size
2017-26-Recensione-Weill.pdf
md5:a2ea76e384bdc4a71ba5efccae68d6e6
53.6 kB Download
9
7
views
downloads
All versions This version
Views 99
Downloads 77
Data volume 375.3 kB375.3 kB
Unique views 99
Unique downloads 66

Share

Cite as