There is a newer version of this record available.

Working paper Open Access

La finance et le soin : gouvernance, systèmes mutualistes et répartition du risque

Liebart, Deborah; Manca, Marco


Dublin Core Export

<?xml version='1.0' encoding='utf-8'?>
<oai_dc:dc xmlns:dc="http://purl.org/dc/elements/1.1/" xmlns:oai_dc="http://www.openarchives.org/OAI/2.0/oai_dc/" xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance" xsi:schemaLocation="http://www.openarchives.org/OAI/2.0/oai_dc/ http://www.openarchives.org/OAI/2.0/oai_dc.xsd">
  <dc:creator>Liebart, Deborah</dc:creator>
  <dc:creator>Manca, Marco</dc:creator>
  <dc:date>2017-11-27</dc:date>
  <dc:description>Le mutualisme contemporain s'inscrit dans le large mouvement de l'économie sociale et solidaire et est parfois lié à des sociétés financières, des assurances, des syndicats... Bien qu'efficace la Mutualité, faute de moyens suffisants, peine de plus en plus à suppléer au désengagement de l’État dans le financement du soin. Manque de budget, de plus en plus évident compte tenu des nouveaux défis sociétaux : le vieillissement simultané d'une part importante de la population au moment même ou les crises économiques de longue durée mettent en péril les modèles de solidarité et où les contrats de travail évoluent et tendent à une précarisation plus importante des actifs. Le salariat, en introduisant un contrat de travail a conduit à des formes de solidarités telles que la retraite par répartition, mais comment soutenir un tel système aujourd'hui alors que le nombre de retraités augmente dans de telles proportions et que le nombre de salariés diminue ? Si les mutuelles de soin, telle que nous les connaissons aujourd'hui sont une création du XIXième siècle, elles sont aussi les héritières de nombreux mouvements issus de l'acquisition des premières libertés urbaines et de la mise en place des premiers réseaux de solidarité. Elles sont l'aboutissement de multiples tentatives et d'expériences diverses sur un temps long, qui toutes, dans leurs échecs et dans leurs réussites ont concouru à créer ces organismes et à développer des solidarités de proximités ou de corps.

Aujourd’hui, plusieurs indices tendraient à montrer que les systèmes de gouvernance décentralisés régionaux ou municipaux sont sur le point de renaître un peu partout en Europe, entraînant un changement des solidarités, de leurs pratiques et de leurs mises en application, une renaissance du mutualisme...</dc:description>
  <dc:identifier>https://zenodo.org/record/1066858</dc:identifier>
  <dc:identifier>10.5281/zenodo.1066858</dc:identifier>
  <dc:identifier>oai:zenodo.org:1066858</dc:identifier>
  <dc:language>fra</dc:language>
  <dc:relation>info:eu-repo/grantAgreement/EC/H2020/688670/</dc:relation>
  <dc:relation>doi:10.5281/zenodo.1066857</dc:relation>
  <dc:rights>info:eu-repo/semantics/openAccess</dc:rights>
  <dc:rights>http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/legalcode</dc:rights>
  <dc:subject>coopératives, soins, mutualisme, finances, fiscalité, développement durable, équité</dc:subject>
  <dc:title>La finance et le soin : gouvernance, systèmes mutualistes et répartition du risque</dc:title>
  <dc:type>info:eu-repo/semantics/workingPaper</dc:type>
  <dc:type>publication-workingpaper</dc:type>
</oai_dc:dc>
218
91
views
downloads
All versions This version
Views 218185
Downloads 9163
Data volume 33.4 MB22.1 MB
Unique views 169161
Unique downloads 7056

Share

Cite as